Communauté des joueurs de poker de l'ESCP-EAP

Monday, May 29, 2006

Middle pairs

Beaucoup de joueurs, moi y compris, hésitent souvent sur la façon de jouer les petites et middle pairs (disons 22 jusqu'à 77). Voici quelques éléments que je tends à appliquer lorsque je
les joue, pour discussion / commentaires:

- en cash game: Rappellons les probas de base, une paire est favorite contre 2 cartes de hauteurs différentes (par exemple 22 est légèrement favorite contre AKs), mais perd à 80% contre une paire plus haute. J'essaie donc soit de me retrouver en face à face all-in si je suis sûr que l'autre joueur ne possède pas de paire supérieure, soit de limper si le coup est faible et si je vois que je ne pourrai pas isoler un seul joueur. Ce que je veux à tout prix éviter est de me retrouver engagé avec une somme conséquente contre 2 joueurs ou plus, car l'espérance de gain est alors très faible (si les 2 joueurs ont chacun des cartes de hauteur différente mais supérieure à la hauteur de votre paire, ce qui sera sûrement le cas à une table de niveau moyen où les joueurs n'ouvriront ou ne suivront un pot à 3 qu'avec des mains type AJ ou DRs, vous ne gagnerez qu'une fois sur 5*).
La première hypothèse ou je joue la paire est donc celle ou je pense qu'il n'y a pas de paire supérieure autour de la table, et qu'un raise assez fort pourra isoler un joueur possédant par exemple AK. Pour que ce coup vaille la peine d'etre joué, il faut donc se trouver en late position, pour pouvoir estimer le jeu des autres joueurs en fonction de leur première mise, et pour capturer des blinds/ small raises de joueurs qui se coucheront ensuite face à une relance (sans cela le coup n'a qu'une espérance que légèrement positive et le small edge obtenu contre une main type AK ne compense pas le risque d'une bigger pair).
Le deuxieme cas de figure où je tends à jouer les middle/small pairs est quand je pense pouvoir limper avec et que plusieurs joueurs suivront sans relancer preflop, dans l'espoir de flopper des trips (1 chance sur 8). L'idée est de tenter un coup qui présente un faible coût d'entrée mais peut rapporter gros grâce à une bonne cote + effet de surprise. La main est check/fold si les trips ne sont pas touchés et si une high card entre 10 et A est présente sur le flop ("No set, no bet", Tom Mc Evoy). En cas d'obtention des trips, soit je cherche le all-in/fold de l'adversaire sur le flop s'l y a une ouverture à la couleur / à la suite, soit je peux limper avec un small raise pour relancer fort sur le turn. Là encore, une late position est nécessaire, ainsi que la présence d'autres paramètres d'ajustement, avec par exemple la taille des tapis des adversaires (il ne servira à rien de payer le coût d'entrée si le tapis de l'adversaire ne représente que 4 ou 5 fois la grosse blind, car le gain maximum possible ne compensera plus la faible proba d'obtenir les trips, alors qu'à l'inverse la présence de tapis relativement importants par rapport à la blind, dont nécessairement le votre, rendra l'opération plus intéressante).
En aucun cas, sauf lecture très bonne de la table, la paire n'est jouée en early position (sauf volonté d'être deceptive).

- En tournoi: Des ajustements importants sont nécessaires en tournoi, car le premier cas de figure n'est plus applicable dans la plupart des cas (un joueur de tournoi avec un middle stack ne prendra pas le risque de sortir du tournoi en jouant une main où il se sait statistiquement gagnant à 52%, alors que tout joueur de cash game jouera une main d'espérance positive dans la limite de son bankroll (si la proba inclue les cotes implicites dans le cas où la main n'est pas jouée all-in). La seule exception en tournoi concerne soit les short stacks qui doivent gambler pour ne pas se faire manger par la blind et les large stacks qui peuvent se permettre de risquer une partie non significative de leurs jetons. De meme, je ne tente le second cas de figure qu'avec un tapis sensiblement supérieur à la moyenne.

Autres points de vue bienvenus ! ;)

* = combin(36,5)*combin(0,12)/combin(48,5) = 22% (12 cartes donnant à l'un des 2 joueurs une paire, sur un total de 48 cartes inconnues, avec tirage 5 cartes, en supposant que les 2 joueurs n'ont pas de hauteur en commun)

Laurent (Promo 2005)

6 Comments:

Anonymous Nerik said...

très intéressant mon Lolo, mon problème quand je joue ces mains est simple. Si au pot préflop, avec une mise agressive, on se retrouve à deux avec un pot disons de 500. L'autre joueur parle en premier et relance de 100. Perso j'ai paire de 5 et flop As 3 7, je fais quoi je me couche ?

4:34 AM

 
Anonymous Nerik said...

M^me exemple avec 7 7 As au flop

4:35 AM

 
Anonymous Laurent said...

Perso dans cette config:
- Ca depend énormément de la taille des stacks et de la blind. Si ce qui reste des stacks est faible, le risque est limité et la cote implicite plutôt bonne. Par exemple s'il reste 500 de tapis chez toi tu as une cote immédiate de 1 pour 6 à caller (100 / 500 + 100) et une cote implicite max à 1 pour 3 en cas de all-in (500 / 500 + 500). Il faut ensuite pondérer ca par la proba que l'autre ait un as en main. Si le raise pre-flop a été suffisemment fort, les seules mains non pair contre lesquelles tu dois te retrouver sont les A10+ sur les tables de faible niveau ou AQ+ sur des tables avec un niveau correct. Il n'y a donc pas à craindre de 7 ou autre en face si l'hypothese préliminaire d'absence de paire pré-flop en face est respectée, seule la proba d'avoir un as en face compte. Pour pondérer ca, reste à se fonder sur l'observation des tours antérieur / la connaissance de l'adversaire: suivant le niveau de ton raise preflop, a-til pu suivre avec une main ne contenant pas d'As d'apres son niveau / ses habitudes de jeu ? S'il n'a rien sur un flop, ce joueur a-t-il l'habitude de relancer pour bluffer ? Dans le cas présent, ce serait un bluff difficile pour un joueur de mauvais niveau car c'est toi qui relance preflop et encore une fois la cote offerte est plutot bonne, du point de vue du joueur en face il y a également une forte chance que tu ais un As et de toute façon une mise de 100 ne semble pas suffisante pour faire fuir quelqu'un sur un pot à 600, meme si cette personne n'a qu'un tirage. Sur une petite table, le bluff à 100 parait donc peu probable. Perso, j'aurais tendance à coucher devant un mauvais joueur et à égaliser contre un bon joueur si les stacks sont faibles, ou coucher / relancer un peu pour tater le terrain et etre fixé pour le turn si les tapis sont plus élevés. Donc dans la majorité de cas je couche, mais il faut se rappeler qu'on se trouve ici dans un des worst cases (avec As sur le flop er relance d'un joueur situé en amont).

- Pour le A77, ca ne change pas grand chose, pas de changement au niveau des possiblités de suite (de toute facon immprobables dans le premier cas), et encore une fois le 7 n'est pas à craindre, le seul risque qui est de se retrouver avec 2 paires supérieures sur le board et que la paire de 5 ne serve à rien et perde contre une high card qui départage.

9:17 AM

 
Anonymous nerik said...

ouais faudra qu'on reprenne le concept de cote implicite. Je ne suis pas sur de tout saisir et maintenant question 77 10 au flop, le mec relance de 150 toujours 500 au pot moi j'ai toujours ma paire de 5 je relance tapis non ?
Vu les relances pré flop il doit avoir AJ AQ ou AK et pense etre bien non ? En outre il hésitera à suivre.

12:42 AM

 
Anonymous Laurent said...

Si le tapis est faible et le joueur bon perso je ferai la meme chose.
Pour la cote implicite c'est l'équivalent de la cote simple (rapport de ce que j'ai à payer sur ce qui est déjà dans le pot, à comparer avec la proba de gagner le coup), prenant également en compte le profil probable de mises sur les tours suivants. Si tu as 100 à payer pour caller au turn sur un pot qui vaut 400, ta cote est de 1 pour 4, ce qui permet de prendre des risques (avec un tirage à la couleur par exemple, qui devient rentable). Mais si tu sais que le joueur relancera de 400 sur la river, ta cote implicite est de100 + 400 / (400+400) = 5/8, ce qui rendra le choix des mains avec lesquelles caller plus sélectif

1:36 AM

 
Anonymous Anonymous said...

La stratégie en tournoi est simple. On call (à condition que ca ne soit pas trop cher ...) on voit le flop. Si brelan alors attaquer ou caller et essayer de tirer le plus de pognon, si pas brelan, alors check ou couche

1:44 AM

 

Post a Comment

<< Home